FANDOM


Zlatan IbrahimovićModifier

Zlatan Ibrahimović
Zlatan PSG

Zlatan Ibrahimović avec le Paris SG en 2012.

Situation actuelle
Équipe [1] PSG
Numéro 33 (18 en C1)
Biographie
Nationalité Suède1
Nat. sportive Suède
Naissance 3 octobre 1981 (31 ans)
Lieu Malmö (Suède)
Taille 1,00 m2
Période pro. Depuis 1999
Poste Attaquant
Pied fort Droit3
Parcours junior
Saisons Club
1989-1991 Malmö Anadolu BI
1991-1995 FBK Balkan
1995 BK Flagg
1995-1999 Malmö FF
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2001 [2] Malmö FF 40 (16)
2001-2004 [3] Ajax Amsterdam 103 (44)
2004-2006 [4] Juventus Turin 89 (26)
2006-2009 [5] Inter Milan 120 (63)
2009-2010 [6] FC Barcelone 42 (24)
2010-2012 [7] AC Milan 85 (56)
2012- [8] Paris SG 35 (29)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 [9] Suède espoirs 7 (6)4
2001- [10] Suède 86 (39)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

2 Matchs officiels. Dernière mise à jour : 17 mars 2013

Zlatan Ibrahimović est un footballeur international suédois qui a aussi la nationalité bosnienne, né le 3 octobre 1981 à Malmö (en Suède). Il évolue actuellement au poste d'attaquant au Paris Saint-Germain.

Zlatan Ibrahimović est né à Rosengård, banlieue-dortoir qui regroupe une importante communauté d'immigrés, en périphérie de la ville suédoise de Malmö, dans le comté de Scanie(à l'époque comté de Malmöhus)5.

BiographieModifier

Zlatan, qui signifie « doré » en serbo-croate6, a un père bosnien musulman, Šefik Ibrahimović7, et une mère croate catholique, Jurka Gravić8. Ces derniers, en 1977, ont émigré séparément en Suède où ils se sont rencontrés9.

Ils divorcent lorsque Zlatan est âgé de deux ans. Son père, concierge, est ensuite marqué par le conflit yougoslave et passe ses journées à suivre les informations et à boire de la bière devant la télévision. Zlatan Ibrahimović, qui a également deux frères et trois sœurs, va souvent trouver refuge chez sa mère, femme de ménage débordée qui éduque ses enfants à coups de gifles, parfois à coup de cuillères en bois sur la tête. Sa demi-sœur trafiquant de la drogue à la maison, les services sociaux le place en 1991 avec sa grande sœur Sanela chez son père qui sombre dans l'alcoolisme (Zlatan avoue dans son autobiographie qu'il en sera traumatisé) à mesure que s'aggrave le conflit yougoslave au cours duquel la grand-mère de Zlatan sera assassinée lors d'une razzia serbe sur son village10. Élève dissipé et indiscipliné, à cette époque, le domaine où il se sent le plus à l'aise est le football (sans ce sport, il admet dans son autobiographie qu'il serait devenu un délinquant, voire un criminel, ayant commencé à voler des vélos dans sa jeunessemzi 1), étant inscrit dès l'âge de 6 ans dans différents clubs locaux5 et notamment la formation du FK Balkans, club de football composé de ressortissants de l'ex-Yougoslavie. Aujourd'hui, il en parle encore avec émotion : « Le Balkan était complètement différent des autres clubs de Malmö », se souvient-il. « Il y avait plein de ces Slaves complètement fous, qui buvaient du café et tiraient sur leurs chaussures. C’était magnifique, je me sentais comme chez moi »11.

Le Bosno-Suédois12 est proche des joueurs serbes Dejan Stanković et Siniša Mihajlović, qu'il a tous deux côtoyés lors de son passage à l'Inter Milan13. Il est également proche du Brésilien Maxwell qu'il a côtoyé à l'Ajax Amsterdam, à l'Inter Milan, au FC Barcelone et dorénavant au PSG. Le Brésilien aurait par ailleurs facilité la venue du Scandinave au PSG14.

Parcours juniorModifier

Zlatan Ibrahimović débute le football à l'âge de six ans, dans des équipes locales de jeunes du Malmö BI et du FBK Balkan15. Dans ce dernier club, Zlatan, âgé de dix ans, joue avec des coéquipiers qui ont deux ans de plus que lui. Lors d’un match de championnat face à Vellinge, son équipe est menée 4-0 à la mi-temps. Zlatan Ibrahimović entre alors en jeu et inscrit huit buts, permettant au FBK Balkan de s’imposer 8-5. Cette prestation fait le tour de la région et lui permet quelques mois plus tard, d'être recruté par Malmö FF16.

Il intègre le centre de formation du Malmö FF à l'âge de quinze ans15 mais, à la même période, il est sur le point de quitter le monde du football pour travailler sur les docks de Malmö. C'est son entraîneur du club qui le persuade de continuer de jouer au football17. Il achève avec succès ses années d'enseignement primaire puis, il est admis au lycée de Borgarskolan mais arrête les cours pour se concentrer sur sa carrière de footballeur.

Carrière professionnelleModifier

En clubModifier

Malmö FFModifier

Zlatan Ibrahimović signe son premier contrat professionnel avec Malmö FF en 1996, et fait ses grands débuts en équipe senior lors de la saison d'Allsvenskan 1999. Cette saison, son club finit 13e du championnat, est relégué en D2, puis retourne en D1 la saison suivante.

En 2001, il est remarqué par le coach d'Arsenal, Arsène Wenger, qui tente sans grand succès de l'attirer dans ses filets, tandis que Leo Beenhakker exprime publiquement son intérêt pour le joueur après l'avoir vu à l’œuvre lors d'un match contre la formation norvégienne du Moss FK18. Finalement, le 22 mars 2001, les Néerlandais de l'Ajax Amsterdam trouvent un accord avec le club suédois pour le faire venir.

Ajax AmsterdamModifier

Ibrahimović rejoint l'Ajax Amsterdam officiellement au mois de juillet, pour la somme de 7 800 000 euros. Il vit une intégration délicate dans le championnat néerlandais, Ibrahimović ne jouant au départ que quelques matchs sous la direction de Co Adriaanse, et inscrit 6 buts en 26 matchs lors de sa première saison. Après le limogeage de Co Adriaanse le 29 novembre 2001, le nouvel entraîneur du club Ronald Koeman lui donne sa chance. Zlatan devient titulaire et est désormais un des joueurs-clés de l'attaque de l'Ajax qui remporte le titre de l'Eredivisie 2001–2002.

Il se révèle lors des deux saisons suivantes en inscrivant 26 buts en un peu moins de 50 matchs. Il inscrit notamment un doublé contre l'Olympique lyonnais pour son premier match de Ligue des champions, une victoire de l'Ajax 2-1.

Le 9 mai 2004, lors d'un match face au NAC Breda, Ibrahimović récupère le ballon aux 25-30 mètres, dribble six joueurs, embarque le gardien et propulse le ballon au fond des filets. Ce but est désigné comme le « plus beau but de l'histoire de l'Ajax »19.

Sûr de sa force, il entre en conflit avec son coéquipier Rafael van der Vaart20, voulant montrer qu'il est le meilleur joueur du club (il le blesse lors d'un match international entre la Suède et les Pays-Bas).

Juventus Turin[modifier]Modifier

Ibrahimović est vendu le 31 août 2004 à la Juventus Turin pour la somme de 20 000 000 €21. Il doit pallier les absences fréquentes pour blessure de David Trezeguet.

Dès son arrivée en pointe de l'attaque des Bianconeri, il fait de l'ombre au titulaire indiscutable Alessandro Del Piero qui se retrouve désormais souvent sur le banc. Il inscrit 16 buts en 35 matchs lors de sa première saison en Serie A. Le 14 novembre 2005, il est nommé Guldbollen, prix du meilleur joueur suédois de l'année22.

Lors de la saison 2005-2006, Ibrahimović est positionné plus bas en attaque, joue un rôle de passeur, et ne marque que 7 buts en championnat.

Suite à l'affaire des matches truqués du Calcio et à la rétrogradation de la Juve en Serie B, Ibrahimović décide d'engager un bras de fer avec ses dirigeants pour quitter le club23.

Il arrive à ses fins et rejoint l'Inter Milan en compagnie de son coéquipier et ami Patrick Vieira, mettant fin à son parcours bianconero.

Inter Milan[modifier]Modifier

[11][12]Ibrahimović (numéro 8) et Mario Balotelli sous le maillot de l'Inter Milan en 2009.

Zlatan Ibrahimović signe un contrat de quatre ans avec l'Inter pour un salaire annuel proche de 4 500 000 € qui montera par la suite à 10 000 000 €, et une indemnité de transfert de 25 000 000 €. Ce bras de fer pour quitter la Vieille Dame lui vaudra de nombreuses représailles de la part des supporters de la Juventus qui lors de sa saison en Serie B lui dédient une chanson Ora tutta quanta la curva, cantera per te, Zlatan sei un zingaro... (« Tout le virage chante pour toi, Zlatan tu es un gitan... »).

Lors de la saison 2006-2007 avec l'Inter Milan, il marque 15 buts en 27 matchs et offre une multitude de passes décisives à ses coéquipiers. Très bien intégré dans l'effectif, il va même jusqu'à voler la vedette à Adriano qui était jusque là le chouchou de San Siro. Il manque toutefois la fin de la saison à cause d'une blessure à la paroi abdominale. L'Inter Milan remporte leScudetto, le28 mai 2007.

Lors de la saison 2007-2008, il marque 17 buts, ce qui permet à l'Inter de se placer très largement en tête du classement. En Ligue des Champions, il marque 5 buts en 7 matchs. En fin de saison, alors qu'il revenait d'une blessure de six semaines, il marque 2 buts et offre un nouveau Scudetto au club milanais.

Au cours de la saison 2008-2009, il remporte avec l'Inter Milan un troisième sacre consécutif, en inscrivant un total record pour lui de 25 buts en 35 match de Série A, ce qui lui permet d'être convoité par les plus grands clubs européens. À cette époque, il est également le joueur le mieux payé au monde avec un salaire annuel de 12 millions d'euros.

FC Barcelone[modifier]Modifier

[13][14]Ibrahimović contre Atlante.

Le 27 juillet 2009, Zlatan Ibrahimović signe un contrat de quatre ans avec le champion d'Europe en titre, le FC Barcelone. Pour faire porter le maillot' ' blaugrana au footballeur scandinave, les dirigeant barcelonais cèdent 50 000 000 € ainsi que l'attaquant camerounais Samuel Eto'o à l'Inter Milan, soit un total estimé à 80 000 000 €. Le contrat du géant bosno-suédois comprend une clause libératoire de 250 000 000 € et un salaire net annuel de 9 000 000 €. Il s'agit du transfert le plus élevé de l'histoire du Barça, et plus de 60 000 personnes assistent à sa présentation au Nou Camp.

Le 23 août 2009, il remporte son premier trophée avec le FC Barcelone : la Supercoupe d'Espagne face à l'Athletic Bilbao puis ajoute, quelques jours plus tard la Supercoupe d'Europe à son palmarès. Le 31 août, Ibrahimović inscrit son premier but sous les couleurs du Barça lors de la première journée de championnat et enchaîne une série de 5 buts en autant de matchs de championnat, démonstration que même des légendes du club telles que Ladislao Kubala ou Cayetano Ré n'avaient pas réussi24. Aucune nouvelle recrue du Barça n'avait été aussi prolifique en début de championnat par le passé25. Il remporte le 19 décembre 2009 la Coupe du monde des clubs à Abou Dhabi.

En Ligue des Champions, son doublé face à Arsenal en quarts de finale constituera ses premiers buts en Champions League face à une équipe anglaise. Cependant, coup du sort pour « Ibra », alors qu'il avait quitté l'Inter Milan pour le FC Barcelone dans l'objectif d'accroître ses chances d'obtenir le Graal européen, ce sont justement les nerazzurri qui se chargent d'éliminer Messi et consorts en demi-finale.

Malgré un début de saison en boulet de canon, avec notamment un but victorieux lors du Clásico, Ibrahimović aura été de moins en moins important et décisif par la suite dans l'effectif. Son style de jeu ne correspond pas à la philosophie du club barcelonais. De plus, il est désormais poussé sur le banc par Bojan et Pedro, jeunes espoirs dont les fulgurantes montées en puissance convaincront Josep Guardiola de leur accorder une place en équipe première. L'unique année de Zlatan passée en Catalogne aura été moyenne, ponctuée par quelques blessures.

Zlatan Ibrahimović finit champion d'Espagne avec le Barça, en ayant marqué seize buts en championnat. Il quitte malgré tout le FC Barcelone à cause de différends avec son entraîneur Pep Guardiola.

AC Milan[modifier]Modifier

[15][16]Ibrahimović lors d'un match deligue des champions contre le Real Madrid.

Zlatan est transféré à prix d'or le 28 août 2010 à l'AC Milan qui a su profiter de sa situation litigieuse avec le FC Barcelone. Il s'engage pour les quatre prochaines saisons moyennant un salaire de9 000 000€ par saison. Adriano Galliani réussit à convaincre le club catalan en proposant un prêt d'un an avec une obligation d'achat de l'ordre de24 000 000 €, payable en trois versements de 8 000 000 €. Il rejoint ainsi le grand rival de l'Inter Milan, club où il a passé trois saisons de 2006 à 2009.

Fidèle à ses provocations, Ibrahimović confie aux journalistes italiens dès son arrivée à Milan : « Je ne saluerai pas Guardiola. Ils m’ont redonné le sourire. Je suis très heureux de rejoindre Milan, je suis impatient que l’on soit demain. Je veux gagner la Ligue des Champions. Milan est un des clubs les plus forts au monde, encore plus prestigieux que Barcelone. AvecPatoRonaldinho et Robinho, nous avons une attaque fantastique, à présent ça dépend de nous : je pense que les supporters du Milanprendront plaisir au stade avec nous quatre. Les supporters de l'Inter ? Je ne crois pas qu’ils pensent à moi étant donné qu’ils ont tout gagné. La situation qui est née à Barcelone m’a donné beaucoup d’adrénaline et maintenant mon rêve est de tout gagner avec le Milan ».

Il marque ses deux premiers buts sous le maillot de l'AC Milan lors de la première journée de la Ligue des champions contre l'AJ Auxerre (2-0). Le Bosno-Suédois se révélera ensuite de plus en plus précieux dans l'effectif lombard. Tantôt buteur, tantôt passeur, il est un élément incontournable à la pointe de l'attaque dans le schéma établi par Massimiliano Allegri, souvent aux dépens du jeune et talentueux Alexandre Pato. Ibrahimović est l'un des principaux artisans du 18e sacre de l'AC Milan en Série A lors de cette saison 2010-2011, terminant l'exercice avec 14 buts (22 toutes compétitions confondues) mais aussi 14 passes décisives.

Il gagne à l’inter-saison la Supercoppa contre le rival Interiste à Pékin, match pendant lequel il est décisif. Sa seconde saison avec le club lombard est la plus aboutie de sa carrière en termes de buts, avec 33 réalisations au compteur dont 28 en championnat. Malgré tous ces buts, il n'est pas sacré champion lors d'une saison qui a connu son lot de suspense.

Paris Saint-Germain[modifier]Modifier

[17][18]Zlatan Ibrahimović aux côtés de Nasser Al-Khelaïfi, président parisien, et de Leonardo, directeur sportif, lors de la présentation du joueur en conférence de presse.

Le 18 juillet 2012, Zlatan Ibrahimović signe un contrat de trois ans avec le Paris Saint-Germain, alors vice-champion du championnat de France de Ligue 1. Paris débourse la somme de 20 millions d'euros pour conclure l'arrivée très médiatisée de la première « super-star » du PSG version qatarie (d'après les propos de Nasser Al-Khelaïfi, président du club parisien).

Sur la base d'indiscrétions de l'AC Milan, il est indiqué dans les médias que l'attaquant suédois bénéficierait d'un salaire net annuel de 14 millions d'euros, rémunération que certaines personnalités politiques françaises jugent « indécent[e]26 ». Mais le montant de ce salaire serait infondé et serait en réalité de 9 millions d'euros nets (soit l'équivalent de ce qu'il percevait à Milan) d'après Le Parisien27. Il y portera le n°18.

Il participe à son premier match sous les couleurs parisiennes face à DC United, club américain de MLS. C'est la seconde et dernière rencontre de la tournée outre-Atlantique effectuée par le club de la capitale. Malgré la fatigue due à sa reprise tardive, Ibra est titulaire et trouve le chemin des filets d'une frappe enroulée du pied gauche après moins de 2 minutes de jeu, sur une passe de Jérémy Ménez en profondeur. Il se fait remplacer par Guillaume Hoarau après une demi-heure interrompue par un orage violent survenu surWashington.

Le 4 août 2012, le PSG accueille le FC Barcelone au Parc des Princes à l'occasion de la première édition du tout nouveau Trophée de Paris. Ce rendez-vous signe les retrouvailles annoncées houleuses entre Zlatan Ibrahimović et le Barça qu'il avait fréquenté précédemment. Alors que Paris est mené 0-2 à une demi-heure de l'échéance, le jeune défenseur catalan Martín Montoya commet une faute sur Ezequiel Lavezzi et concède un pénalty. Ibrahimović, désigné tireur, trompe le gardien adverse José Manuel Pinto, qui était pourtant parti du bon côté, d'une frappe en force. Le résultat se porte ensuite à 2-2, Zoumana Camara ayant égalisé à la 82e minute. La séance finale de tirs au but offre cependant la victoire et le trophée aux Barcelonais (4-1 aux tirs au but).

Le 11 août 2012, Zlatan Ibrahimović fait ses débuts en Championnat de France, à domicile. Le Paris Saint-Germain rencontre alors le FC Lorient, à l'occasion de la première journée de Ligue 1. Le PSG, en difficulté, est mené 2-0 à la pause. La seconde période offrira plus d'espaces à l'attaquant suédois et lui permettra d'ouvrir son compteur en match officiel avec Paris par deux fois28.

Lors de la phase de poule de l'UEFA Champions League 2012-2013, il devient le premier joueur à marquer pour 6 clubs différents dans cette compétition.

Le 11 décembre 2012, il fait son premier coup du chapeau sous le maillot parisien lors de la victoire 4-0 contre Valenciennes (17e journée). Au moment de la trêve hivernal, Ibrahimović compte 20 buts en 23 rencontres disputées avec lePSG (dont 18 en 16 matchs de Ligue 1).

Profitant du départ de Nenê, il récupère le no 10 du club parisien pour la Ligue 1 mais conservera son no 18 en Ligue des Champions, le règlement ne permettant pas de changer de numéro en cours de saison.

Le 17 Mars 2013, Ibrahimović inscrit un but sur penalty d'une superbe panenka contre l'AS Saint-Étienne mais, le Paris Saint-Germain n'obtiendra que le point du match nul (2-2). Il inscrit par la même occasion son 25ème but de la saison en Ligue 1.

En équipe nationale[modifier]Modifier

[19][20]Zlatan en équipe de Suède lors de l'Euro 2012contre l'Ukraine.

Ibrahimović voulait jouer pour la Bosnie-Herzégovine, mais il est refusé en équipe nationale de Bosnie-Herzégovine29. Il choisit alors par défaut l’équipe nationale suédoise. Il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale le 31 janvier 2001 face aux Îles Féroé. Il est remplaçant lors de la Coupe du monde 2002, malgré quelques apparitions et devient titulaire de l’équipe à la veille de l’Euro 2004, associé en attaque à Henrik Larsson.

Il inscrit un but sur pénalty face à la Bulgarie pour le premier match de la Suède lors de l’Euro 2004 (victoire de la Suède 5-0). Quelques jours plus tard, alors que la Suède est menée 1-0 face à l’Italie pour son deuxième match de poule, Ibrahimović inscrit un but à la84e minute : une aile de pigeon qui se loge dans la lucarne de Buffon suite à un corner tiré par Källström(match nul 1-1). Les Suédois s’inclinent aux tirs aux buts en quart de finale face aux Pays-Bas alors qu’Ibrahimović manque le sien.

Finissant meilleur buteur des qualifications pour la Coupe du monde 2006, Ibrahimović ne marque aucun but lors de la phase finale de la compétition, notamment à cause d’une blessure.

Ibrahimović sort en boîte de nuit à deux jours d’un match qualificatif pour l'Euro 2008 et est expulsé de l’équipe par le sélectionneur pour une rencontre. Ibrahimović annonce la fin de sa carrière internationale. Il rate quatre matchs (trois matchs de qualification pour l'Euro 2008 et un match amical contre les Îles Féroé) et revient sur sa décision pour participer à l’Euro 2008. La Suède est éliminée dès le premier tour mais Ibrahimović s’offre deux réalisations sur les trois marqués par son équipe.

Le 8 septembre 2009, Zlatan Ibrahimović surprend toute la Suède quand il annonce que la Coupe du monde 2010 pourrait être sa dernière compétition avec la sélection suédoise30. Le12 novembre 2009, il fait état de sa déception de ne pas être qualifié pour la Coupe du monde 2010 et parle de nouveau de mettre un terme à sa carrière en équipe nationale. Le 16 juillet 2010, Zlatan Ibrahimović annonce qu'il va continuer à jouer avec la Suède31.

Lors de l'Euro 2012, la Suède est éliminée au premier tour (3 points) malgré deux buts d'Ibrahimović, un contre l'Ukraine et un contre l'équipe de France(2-0).

Le 14 novembre 2012, il réalise un quadruplé et permet à la Suède de s'imposer 4 à 2 face à l'Angleterre en match amical à Solna. L'attaquant du PSG a ouvert le score (20e) puis a permis à son équipe d'égaliser (77e) et de repasser devant avec notamment un incroyable retourné acrobatique en dehors de la surface (84e, 90e)32. Au cours de cette rencontre, il devient également le premier joueur à marquer dans la Friends Arena33. Il est aussi le joueur ayant marqué le plus de buts face à l'Angleterre en un match dépassant les 3 buts de Marco van Basten34.

Palmarès et statistiques[modifier]Modifier

Palmarès[modifier]Modifier

Ibrahimović aurait pu être l'un des rares joueurs à avoir gagné chaque année le championnat dans lequel il a joué de 2004 à 2011 si jamais les titres de 2005 et 2006 n'avaient pas été retirés à la Juventus. En effet, il a été champion avec l'Ajax en 2004, l'Inter de Milan en 20072008 et 2009, le FC Barcelone en 2010 et l'AC Milan en 2011.

[21] Ajax d'Amsterdam
[22] Inter Milan
[23] FC Barcelone
[24] AC Milan

Distinctions personnelles[modifier]Modifier

Statistiques[modifier]Modifier

Statistiques de Zlatan Ibrahimović au 17 mars 201335
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)

continentale(s)

Supercoupe de l'UEFA Coupe du monde des clubs [25] Suède Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
1999 [26] Malmö FF 1 6 1  ? - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 6 1  ?
2000 [27] Malmö FF 2 26 12  ? 2 1  ? - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 28 13  ?
2001 [28] Malmö FF 1 8 3 2 4 0  ? - - - - - - - - - - - - - - - - 3 0 0 15 3 2
2001-2002 [29] Ajax Amsterdam 1 24 6 4 3 0 1 - - - - - - C1+C3 6 2 0 - - - - - - 9 1 0 42 9 5
2002-2003 [30] Ajax Amsterdam 1 25 13 1 3 3 0 - - - 1 0 0 C1 13 5 0 - - - - - - 4 3 0 46 24 1
2003-2004 [31] Ajax Amsterdam 1 22 13 7 1 0 0 - - - - - - C1 8 2 0 - - - - - - 11 5 0 42 20 7
2004-2005 [32] Ajax Amsterdam 1 3 3 0 - - - - - - 1 0 0 - - - - - - - - - - 1 1 0 5 4 0
2004-2005 [33] Juventus 1 35 16 0 - - - - - - - - - C1 10 0 0 - - - - - - 5 5 0 50 21 0
2005-2006 [34] Juventus 1 35 7 0 2 0 0 - - - 1 0 0 C1 9 3 0 - - - - - - 8 3 0 55 13 0
2006-2007 [35] Inter Milan 1 27 15 0 1 0 0 - - - 1 0 1 C1 7 0 0 - - - - - - 3 0 0 39 15 1
2007-2008 [36] Inter Milan 1 26 17 4 - - - - - - 1 0 0 C1 7 5 0 - - - - - - 9 2 0 43 24 4
2008-2009 [37] Inter Milan 1 35 25 2 3 3 0 - - - 1 0 0 C1 8 1 0 - - - - - - 5 1 0 52 30 2
2009-2010 [38] FC Barcelone 1 29 16 2 2 1 0 - - - 1 0 0 C1 10 4 1 1 0 0 2 0 0 4 1 0 49 22 3
2010-2011 [39] FC Barcelone 1 - - - - - - - - - 1 1 0 - - - - - - - - - - 1 1 0 2 2 0
2010-2011 [40] AC Milan 1 29 14 12 4 3 0 - - - - - - C1 8 4 0 - - - - - - 6 5 2 47 26 14
2011-2012 [41] AC Milan 1 32 28 7 3 1 0 - - - 1 1 0 C1 8 5 4 - - - - - - 11 5 3 55 40 14
2012-2013 [42] Paris Saint-Germain 1 26 25 5 1 2 0 1 0 0 - - - C1 7 2 5 - - - - - - 6 6 2 41 35 12
Total sur la carrière 388 214 44 29 14 1 1 0 0 9 2 1 - 104 33 10 1 0 0 2 0 0 86 39 7 620 302 63

Buts en sélection nationale[modifier]Modifier

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1 7

octobre2001

SolnaSuède [43]

Azerbaïdjan

3-0 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2002
2 21

août2002

MoscouRussie [44]

Russie

1-1 Nul Match amical
3 12

octobre2002

SolnaSuède [45]

Hongrie

1-1 Nul Qualification pour le Championnat d'Europe de football 2004
4 30

avril2003

SolnaSuède [46]

Croatie

1-2 Défaite Match amical
5 6

septembre2003

UlleviSuède [47]

Saint-Marin

5-0 Victoire Qualification pour le Championnat d'Europe de football 2004
6
7 31

mars2004

UlleviSuède [48]

Angleterre

1-0 Victoire Match amical
8 14

juin2004

LisbonnePortugal [49]

Bulgarie

5-0 Victoire Championnat d'Europe de football 2004
9 18

juin2004

PortoPortugal [50]

Italie

1-1 Nul Championnat d'Europe de football 2004
10 18

août2004

SolnaSuède [51]

Pays-Bas

2-2 Nul Match amical
11 4

septembre2004

Ta'QaliMalte [52]

Malte

0-7 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2006
12
13
14
15 30

mars2005

UlleviSuède [53]

Malte

6-0 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2006
16 3

septembre2005

SolnaSuède [54]

Bulgarie

3-0 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2006
17 7

septembre2005

BudapestHongrie [55]

Hongrie

0-1 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2006
18 12

octobre2005

SolnaSuède [56]

Islande

3-1 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2006
19 10

juin2008

SalzbourgAutriche [57]

Grèce

2-0 Victoire Euro 2008
20 14

juin2008

InnsbruckAutriche [58]

Espagne

1-2 Défaite Euro 2008
21 10

juin2009

GöteborgSuède [59]

Malte

4-0 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2010
22 5

septembre2009

BudapestHongrie [60]

Hongrie

1-2 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2010
23 11

août2010

SolnaSuède [61]

Écosse

3-0 Victoire Match amical
24 7

septembre2010

MalmöSuède [62]

Saint-Marin

6-0 Victoire Qualification pour le Championnat d'Europe de football 2012
25
26 7

juin2011

SolnaSuède [63]

Finlande

5-0 Victoire Qualification pour le Championnat d'Europe de football 2012
27
28
29 29

février2012

Stade MaksimirCroatie [64]

Croatie

3-1 Victoire Match amical
30 1er

juin2012

GöteborgSuède [65]

Islande

3-2 Victoire Match amical
31 5

juin2012

SolnaSuède [66]

Serbie

2-1 Victoire Match amical
32 11

juin2012

KievUkraine [67]

Ukraine

2-1 Défaite Euro 2012
33 19

juin2012

KievUkraine [68] France 0-2 Victoire Euro 2012
34 12

octobre2012

TórshavnÎles Féroé [69]

Îles Féroé

1-2 Victoire Qualification pour la Coupe du monde 2014
35 18

octobre2012

BerlinAllemagne [70]

Allemagne

4-4 Nul Qualification pour la Coupe du monde 2014
36 14

novembre2012

SolnaSuède [71]

Angleterre

4-2 Victoire Match amical
37
38
39

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.